21Jan

Discrimination à l’embauche, discrimination salariale, discrimination raciste… Ces sortes de discrimination en France sont très courantes. Le recrutement est un secteur où les préjugés et les a priori sont très présents.

Mais comment ne pas se freiner à des ressentiments et comment réussir à aller au-delà de simples freins peu significatifs ? Comment ne pas être influencé par un nom, un âge ou une apparence physique ?

Selon la république Française « aucun salarié ou agent public ne peut être discriminé au travail en matière d’embauche, de formation et de salaire. Il peut s’agir de discrimination raciste, sexiste, homophobe, par l’âge ou selon l’état de santé ».

Le code du travail affirme l’obligation pour chaque employé de se baser uniquement sur les qualités professionnelles des candidats et en aucun cas sur l’origine, le sexe, l’orientation sexuelle, les opinions politiques ou les convictions religieuses.

Ensemble, luttons contre les discriminations et installons une politique plus égalitaire qui favorise l’inclusivité.

Qu’est-ce que le principe de non-discrimination ?

Tout d’abord nous allons définir le terme « discrimination ».  Une discrimination consiste à traiter différemment et défavorablement une personne ou un groupe de personnes par rapport à d’autres individus placés dans la même situation.

Le principe de non-discrimination assure l’égalité de traitement entre les individus. Ce principe établit qu’une personne ne peut pas faire l’objet de mesure discriminatoire en raison de motifs comme l’origine, le sexe, sa situation professionnelle, ect.. En d’autres termes, les employeurs n’ont pas le droit d’établir des distinctions de traitement entre les salariés. S’ils ne respectent pas ce principe les employeurs s’exposent à des sanctions pénales : jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Lorsque qu’un salarié décide de dénoncer des faits de discrimination, il fait l’objet d’une protection contre le licenciement et les sanctions disciplinaires.

Le recrutement inclusif au cœur des tendances du recrutement en 2022 !

Le recrutement inclusif c’est quoi ?

Ce type de recrutement assure une égalité de traitement et donne la même chance à tous les candidats. L’inclusion c’est pouvoir travailler avec des gens différents de soi.

L’objectif est de créer un milieu où chacun a un sentiment d’appartenance et peut être vraiment lui-même dans toutes les situations.

L’inclusion en entreprise intègre la diversité dans sa politique de recrutement. La mission pour les entreprises est de veiller à ce que tous les salariés soit épanouis au travail.  Les entreprises doivent favoriser le bien-être, la communication et doivent instaurer un climat de confiance avec chaque salarié.

Découvrez nos 3 conseils pour être une entreprise éthique qui applique la non-discrimination à l’emploi :

À l’heure actuelle, la majorité des entreprises possède un processus de recrutement qui sans même le vouloir exclut des personnes.

Il devient essentiel que chaque employeur prenne conscience de l’importance de proposer aux candidats un processus plus égalitaire qui valorise l’humain et qui le traite à sa juste valeur.

Nous vous conseillons de soigner votre communication écrite. Pour cela, vous devez employer l’écriture inclusive. Vous devez privilégier un langage que tout le monde peut comprendre. Cela passe par l’utilisation de mots simples et des phrases courtes.

Appliquer la non-discrimination peut passer par la rédaction d’offres d’emploi inclusives. Il est essentiel de favoriser la multidiffusion sur de nombreux canaux par exemple ou encore énumérer seulement les compétences requises pour le poste.

De plus, intégrer des photos qui montrent la diversité de l’équipe dans la communication de l’entreprise peut aider l’entreprise à mettre en avant sa stratégie d’inclusivité.

Nous vous conseillons également de former les recruteurs continuellement à la non-discrimination et à la diversité en entreprise.

Enfin, le dernier conseil est de faire preuve d’innovation et de créativité dans vos recrutements pour lutter contre les discriminations à l’embauche. Allier éthique et innovation s’avère être la formule gagnante. Par exemple vous pouvez essayer le recrutement anonyme. Ce type de recrutement consiste à retarder le moment de révéler les informations personnelles. Le recrutement anonyme permet de se focaliser sur l’essentiel. Il est question en premier lieu de se concentrer sur les compétences d’un candidat. Le recrutement anonyme permet d’atténuer les a priori des recruteurs.

 

A savoir : les entreprises les plus diverses sont celles qui sont les plus puissantes économiquement et qui progressent le plus vite ! La diversité de profils dans les structures permet plus de créativité dans notre manière d’accompagner les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.