13Mai

« Je ne suis pas la mieux placée pour ce qui est de séparer les deux mondes. En effet, étant la responsable du cabinet, je me dois d’assurer une certaine continuité du suivi des clients et me voit parfois dans l’obligation d’accepter des rendez-vous hors heures de travail »

Selon les personnes, le travail prend une place plus ou moins importante dans notre quotidien. Une chose est sûre, il est essentiel de faire la distinction entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Le monde professionnel a un impact direct sur la vie personnelle et deux tiers des salariés français (65 %) affirment que leur vie privée a des conséquences sur leur performance. (selon Welcome to the Jungle.)

Anissa Raymond, passionnée par le domaine du Commerce depuis de nombreuses années. Son défi de tous les jours ? Trouver l’équilibre qui lui correspond le mieux afin qu’elle se sente épanouie aussi bien dans son travail que dans sa vie professionnelle.

Équilibre, vie professionnelle/personnelle, quête de sens, challenge et quotidien. Comment Anissa Raymond arrive-t-elle à gérer sa vie de famille et ses objectifs professionnels ?

Décryptage by Open Skills Rh.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours en quelques mots ?

« En ce qui me concerne, j’ai beaucoup voyagé en Europe étant jeune (Allemagne, Espagne, Belgique, Pays bas) et y ai découvert les coutumes et cultures locales. Lorsque j’ai commencé à travailler en France, je savais que le commerce me correspondait. J’ai donc travaillé pour le groupe Total pendant 12 ans en tant que commerciale (marketing et merch). Ensuite j’ai travaillé dans une salle de sport durant 2 ans Depuis 2018 je travaille en tant que directrice commerciale chez Aventys. »

Pouvez-vous nous présenter le groupe Aventys ?

« Le Groupe Aventys a été créé en 2017. D’abord focalisé sur les assurances chiens/chats, l’activité s’élargit. Aujourd’hui, nous pouvons trouver des solutions dans presque tous les domaines, que ce soit pour du particulier ou du professionnel. Le groupe compte 5 employés qui sont spécialisés chacun dans un domaine (santé / IARD / Pro / Finances…). Cependant, nous mettons souvent le travail en commun pour satisfaire au mieux le client. En effet, avec différents avis, nous sommes à même de proposer un contrat sur mesure, que ce soit au niveau des garanties et des tarifications des contrats. Pour développer nos relations professionnelles, nous sommes aujourd’hui inscrits dans un BNI. »

Pensez-vous que la pandémie du COVID-19 a eu un impact sur le challenge de concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

« Oui, bien évidemment, c’était une période où nous découvrions tous les jours de nouvelles manières de travailler. Nous devions nous adapter en continue. Pour ma part cela m’a permis de passer plus de temps avec ma famille. De plus, les prospects que je contactais avez davantage de temps libre et donc à m’accorder et me disaient souvent « qu’il était temps de s’occuper de ça ». Comme ils étaient chez eux, cela leur permettait d’avoir tous les documents nécessaires.Tout ceci m’a permis de générer énormément de nouveaux contrats.

PS : j’ai aussi découvert le métier d’enseignante à force de donner des cours à mes filles. »

Quels conseils pouvez-vous donner pour trouver un équilibre vie pro et vie perso ?

« Je ne suis pas la mieux placée pour ce qui est de séparer les deux mondes. En effet, étant la responsable du cabinet, je me dois d’assurer une certaine continuité du suivi des clients et me voit parfois dans l’obligation d’accepter des rendez-vous hors heures de travail. Par ailleurs, les week-end sont consacrés à mes deux filles. Cela me permet d’avoir tout de même une rupture avec mon travail et de revenir le lundi les idées en place. Faire des activités sportives ou stimulantes sont des bons moyens de penser à autre chose. »

Avez-vous une journée à type à conseiller pour pouvoir faire la part des choses entre les deux ?

« Pour ma part, Je me lève tous les matins assez tôt car je dois emmener mes filles à l’école. Ensuite j’aime aller directement au bureau avant que mon équipe arrive car je travaille mieux le matin. Encore une fois, j’ai un rythme particulier et qui ne convient pas à tout le monde, le midi, pas de pause déjeuner en ce qui me concerne.Je préfère des courtes pauses plus récurrentes. A la fin de la journée de travail, je pars chercher mes filles à l’école et m’occupe d’elles pour les devoirs et les activités du soir (dîner, coucher…).»

Que retenir de notre échange avec Anissa Raymond ? En quelques points….

  • De nos jours, il est essentiel de trouver un certain équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle afin d’être réellement épanoui dans son quotidien
  • Il faut savoir faire la différence entre les deux. Le plus important reste de préserver sa santé mentale. Il ne faut pas trop que votre travail déborde sur vos temps personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.