02Fév

On vous explique les grandes différences ! Choisir son contrat est une étape importante. Avant de vous lancer, il est important de connaître les modalités de chaque type de contrat. Certains contrats sont plus engageants que d’autres.

Nous vous proposons quelques conseils pour décrypter les détails d’un contrat et de savoir à quoi vous vous engagez réellement. (Salaire, avantages, durée du travail, droits, devoirs…)

Les principaux types de contrat !

Selon le ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, « le contrat de travail existe dès l’instant où une personne s’engage à travailler moyennant rémunération, pour le compte ou sous la direction d’une autre personne (l’employeur). Il entraîne un certain nombre d’obligations, tant pour le salarié que pour l’employeur. ».

En ce qui concerne le contenu du contrat, on retrouve principalement la fonction du salarié, le lieu d’activité, sa qualification professionnelle, son salaire, la durée de la période d’essai, le délai de préavis dans le cas où le contrat serait rompu.

  • Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) :

Ce contrat est la forme normale et générale de la relation avec votre employeur. Ce type de contrat ne possède pas de limitation de durée. Le contrat peut être rompu de différentes façons : par le salarié à travers la démission, par l’employeur à travers le licenciement en cas d’existence d’un motif personnel ou économique ou par un accord commun entre les deux parties à travers des dispositifs spéciaux comme la rupture conventionnelle individuelle ou collective.

  • Le contrat à durée déterminée (CDD) :

Il est envisageable seulement pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire. Ce contrat comprend une date de début et de fin. La raison du CDD doit être précisée dans le contrat. La raison peut être par exemple un remplacement, une attente de prise de fonction, un travail saisonnier.

  • Le contrat de travail temporaire ou intérim (CTT) : une alternative au CDD

Ce contrat est signé pour une durée déterminée et ne peut pas être remplacé par un CDI. Ce type de contrat est signé par une entreprise de travail temporaire qui joue le rôle d’intermédiaire entre l’employeur et l’employé.  Le contrat est conclu pour une mission confiée à un salarié. On parle aussi de contrat de mission.

  • Contrat à temps partiel (CTP)

Ce contrat est conclu entre le salarié et l’employeur dont la durée du travail est inférieure à la durée légale ou conventionnelle pratiquée dans l’entreprise. En d’autres termes, il s’agit d’un contrat dont la durée de travail est inférieure à un temps plein.

  • Les « contrats » de formation en alternance : pensez à l’alternance !

Ce type de contrat est un contrat « gagnant gagnant » dans le sens qu’il est avantageux aussi bien pour l’entreprise que pour l’étudiant/salarié.

Ce type de contrat permet d’alterner entre des périodes en formation et des périodes en entreprise. L’objectif de ce contrat est d’obtenir une qualification professionnelle reconnue.

Parmi ces contrats nous pouvons retrouver le contrat d’apprentissage qui est un contrat qui peut être conclu pour une durée limitée ou indéterminée. La durée de ce contrat est comprise entre 12 et 36 mois. Les frais de formations sont pris en charge totalement ou partiellement par l’OPCO de l’entreprise.

Nous retrouvons également le contrat de professionnalisation qui est un contrat pouvant être signé en CDD ou en CDI. La durée du contrat est comprise entre 12 et 14 mois. Ce dispositif est ouvert tout au long de la vie professionnelle. Les frais de formation sont pris totalement ou partiellement en charge par l’OPCO de l’entreprise.

Ce type de contrat permet aux étudiants de bénéficier d’une première immersion dans le monde du travail, de financer leurs études et d’acquérir une expérience professionnelle enrichissante !

  • Le contrat unique d’insertion (CUI)

Ce type de contrat est un dispositif en faveur des chômeurs pour les aider à trouver un emploi. Il s’agit d’un contrat d’avenir. Nous pouvons retrouver deux types de CUI : les CUI-CAE (contrat d’accompagnement dans l’emploi) et les CUI-CIE (contrat initiative emploi). L’objectif de ces contrats est de favoriser l’insertion durable dans l’emploi.

Le saviez-vous ? Tout contrat de travail non écrit est considéré comme un contrat à durée indéterminée à temps plein. 

2 conseils pour choisir le type contrat qui vous correspond !

  • La durée du contrat est un critère à prendre en compte ! 

Pour choisir un contrat il faut que vous vous posiez la question de la durée. Demandez-vous quel est votre projet professionnel et demandez-vous si vous souhaitez vous engager dans la durée avec une entreprise… À partir de ce moment-là, des contrats seront plus susceptibles de vous intéresser.

Afin de ne pas être perdu, vous pouvez procéder par élimination ! En ce qui concerner la question de la durée c’est à vous de décider si vous souhaitez que la durée soit déterminée ou indéterminée. La durée concerne en quelque sorte le degré d’engagement. Il s’agit de savoir à quel niveau vous souhaitez vous engager.

  • Pensez à vos objectifs professionnels

Nous avons tous des ambitions et des aspirations professionnelles. Listez ses projets professionnels permet d’y voir plus clair et de visualiser dans quelle direction vous souhaitez aller.  Ensuite, vous pouvez vous intéresser à des personnes qui professionnellement vous inspirent.  Il s’agit de regarder leur parcours professionnel et de connaître quel chemin elles ont pris pour en arriver là ! L’objectif est de vous donner des pistes concrètes quant au contrat qui pourrait le plus correspondre à vos projets.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.